Comment éviter les accidents domestiques avec son enfant ?

156HOn a beau être très attentif, un enfant peut toujours être la source de nombreux accidents domestiques. Un lieu d’habitation reste toujours un lieu à haut risque. Brûlure, électrocution, chute ou noyade, les accidents potentiels sont là. Reste des éléments de bon sens pour ne pas porter atteinte à la vie de votre enfant en bas âge.

Comment faire pour surveiller son enfant sans l’étouffer de notre présence ?

Difficile pour un enfant de se rendre compte de tous les dangers. Le plus souvent, le plus efficace est de le surveiller pour l’aider à découvrir les dangers potentiels (mais pas seulement, bien sûr) du monde qui l’entoure. En fonction de son âge, vous pouvez également le sensibiliser aux risques et lui expliquer comment les éviter. L’idée est d’avoir des réflexes adaptés mais pour cela il faut pouvoir identifier ces dangers avant qu’ils n’arrivent. Ainsi…

Quels sont les accidents domestiques fréquents et quelles sont les précautions à prendre ?

  • Les chutes (concernent tous les enfants jusqu’à six ans):
    • S’il ne marche pas : l’enfant peut chuter de sa table à langer, d’un canapé ou d’une chaise haute (pour ce dernier, il faut penser à l’attacher).
    • S’il marche un peu, ou du moins, gagne en mobilité : les risques changent un peu mais ne sont pas moins graves puisqu’il y a des risques de chute dans les escaliers ou, pire, d’une fenêtre maladroitement restée ouverte ou un balcon non surveillé. N’hésitez pas à installer des barrières de sécurité.
  • La noyade:
    • Attention, un bébé peut se noyer dans à peine vingt centimètres d’eau !
    • Il faut avoir ses accessoires à proximité sans quitter l’enfant des yeux. 
  • L’étouffement (concerne les enfants de moins de six ans):
    • Un nourrisson peut s’étouffer dans son lit s’il n’est pas bien placé. Il faut le mettre sur le dos, sans rien à proximité. Naturellement, les animaux sont proscris et la température doit être dans les 19° au maximum.
    • Les enfants agrippent n’importe quoi et mettent n’importe quel objet, alimentaire ou non, dans leur bouche. Il faut donc éloigner tout ce qui peut être ingurgité.
    • Pareil pour les sacs en plastique qui peuvent être considérés comme un jouet.
  • L’intoxication: l’âge faisant, l’enfant teste tout ce qu’il peut en le mettant dans sa bouche (c’est le fameux stade oral). Difficile, très jeune, de faire la différence entre un bonbon et un médicament, par exemple.
    • Ainsi, en ce qui concerne les médicaments, il faut impérativement les mettre dans une armoire, en hauteur, fermée à clé.
    • Il y a aussi un risque avec les produits ménagers et ceux liés au bricolage. Encore une fois, il faut pouvoir fermer ses placards-là à clé. Favorisez les produits avec bouchons de sécurité et évitez de mettre un contenu dangereux dans une bouteille sans indication.
  • Les brûlures et les électrocutions
    • Brûlures:
      • Il y a bien sûr l’eau et les liquides. Pour un bain, l’eau doit être à 37 degrés. Il faut donc penser à installer un robinet avec contrôle de température.
      • Mais la haute chaleur peut aussi se trouver dans la cuisine (eau qui bout, four, café fraîchement passé, etc.). Il faut donc éloigner l’enfant des zones de danger et le sensibiliser.
      • Il faut aussi lui expliquer que le fer à repasser, les ampoules électriques ou tout ce qui génère de la chaleur de chauffage est à éviter.
      • Bien sûr, la source de chaleur ultime, c’est les flammes. Ainsi, il faut écarter : les allumettes, les briquets, les bougies et surveiller à ce que votre enfant ne s’approche pas d’un barbecue ou d’une cheminée.
    • Electrocutions:
      • La première source d’électrocution est le contact avec une prise et des fils électriques. Pensez à sécuriser votre installation : optez pour des cache-prises, évitez de surcharger vos prises et ne laissez pas de fils dénudés en accès libre.
      • Dans la salle de bain, évitez de donner un accès aux accessoires électriques (rasoir électrique, sèche-cheveux,…). Rangez le tout dans une armoire fermée à clé.
    • Quelques conseils liés au bon sens:
      • Pour éviter les blessures, sécurisez les zones à taille d’enfant. Attention aux coins de table ou aux charnières de porte. Des accessoires existent pour amoindrir les risques.
      • Attention aux animaux : même les animaux domestiques peuvent avoir des réactions brusques et inhabituelles pour les enfants.
LES CONSEILS DE PROTEGERVOTREFAMILLE CONCERNANT LA PREVENTION DOMESTIQUE

Liste des accidents potentiels : les chutes (table à langer, escalier, fenêtres…), la noyade (avoir ses accessoires à proximité), l’étouffement (veillez aux lits minimalistes et écartez les petits objets et sacs en plastique), l’intoxication (médicaments, produits ménagers/bricolage), les brûlures (liquides chaud, ampoules, allumettes, briquet, flamme !), les électrocutions (pensez aux protège-prises et câbles)

Pour éviter les blessures : pensez aux coins des tables ou aux portes et attention, les animaux, même domestiques, ne sont pas sûrs à 100%

Parce que la prévention n’est malheureusement pas toujours suffisante, découvrez l’offre exclusive de Protegezvotrefamille avec devis et souscription ligne via votre PC, tablette et mobile.  

Une réflexion au sujet de « Comment éviter les accidents domestiques avec son enfant ? »

  1. Il s’ennuie en classe, il a des rtltsuaes catastrophiques car il ne s’applique pas dans ses lee7ons. Ces troubles peuvent parfois faire penser e0 de la dyslexie. Un controle des capacite9s de l’enfant sur des tests de calcul et de logique permet de rapidement s’en faire une ide9e. Ge9ne9ralement, cela se diagnostique chez un pedopsychiatre.Les troubles de l’enfant peuvent apparaitre de8s le CP. En fait, tre8s rarement en maternelle, il est possible de statuer sur l’etat re9el de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *